KOCH CHEMIE H9.1 F6.01 M3.02 P3.01

Le 10/05/2019 - Polissage / Tests Produits

  • Produits: H9.1, F6.01, M3.02, P3.01.
  • Fabricants: KOCH CHEMIE.
  • Conditionnement: 250ml ou 1L.



KOCH CHEMIE renouvelle sa gamme d'abrasifs. Déjà une des références actuelles, la marque allemande propose une évolution sur 4 polishs de leur gamme (le H7.01 reste inchangé). Les références déjà excellentes que nous connaissions (H8.02, F5.01, M2.01, P2.02) ont encore été retravaillées pour des performances de coupe encore meilleures.
Ainsi, le H8.02 devient le H9.01, le F5.01 devient le F6.01, le M2.01 devient le M3.02 et enfin le P2.02 devient le P3.01).

Dans cette présentation nous allons comparer les anciennes et nouvelles références et étudier si oui ou non l'évolution est probante.


Identification:

Un petit point déjà sur la signification des indices des polishs de la gamme pour tenter de comprendre ce que signifie le H9.01 par exemple.

Chez KOCH CHEMIE, tout est très bien classé, codifié et chaque couleur, indice ou exposant à son importance et sa signification propre.

Chaque catégorie de produit possède sa propre couleur. Le noir par exemple est réservé aux produits afférant à la carrosserie et au traitement de la peinture/vernis. Les polishs font donc partie de cette catégorie.



Ensuite, dans la catégorie des polishs, il existe encore un second code de couleur. Sur le fond noir, il y a un bandeau supérieur qui classifie la nature du polish. En l'occurrence, le rouge étant réservé aux polishs très abrasifs (compounds), le jaune pour les intensifs, le violet pour les polishs de finition et le vert/violet pour ceux d'ultra-finition et contenant de la cire au carnauba.

Enfin, un polish est nommé de la manière suivante:

La première lettre de son nom en anglais, son degré d'abrasivité ensuite, le numéro de son évolution. Enfin en exposant on trouvera un rappel de son cut exact, et en indice bas son niveau de finition laissé.

Ainsi si l'on prend en exemple le précédent H8.02, on obtient: Heavy Cut (polish fort pouvoir coupant), 8 de cut, 2ème mise à jour, avec un cut exact de 8,5 et un niveau de finition de 5,0.



Présentation des nouveaux polishs:

H9.01
:


Le H9.01 remplace donc le H8.02 avec une évolution surtout au niveau du cut (pouvoir abrasif). La finition entre les deux est la même, tout du moins sur le papier.
On le remarque en comparant les deux.




La différence sur le cut est assez faible. On passe en effet de 8,5 à 9,0. Pour autant est-ce qu'en cas réel d'utilisation le H9.01 fait la différence par rapport au H8.02? Nous allons étudier cela sur un cas d'école.

Comme avec son prédécesseur, le H9.01 pourra et devra être utilisé avec des pads durs spécifiques aux compounds pour pouvoir tirer parti du potentiel de coupe que l'on recherche avec ce genre de polish.
Ainsi, les pads des marques Lake Country (violet, jaune), Rupes (UHS, bleu ou jusqu'au vert), Flexipads (blanc, orange) seront parfaitement indiqués.



Pour le test du H9.01, j'ai volontairement choisi un pad Hard (violet de Lake Country) mais pas trop, pour donner la priorité au polish plutôt qu'au pad, ce qui aurait pu fausser le test.

Le véhicule test est une AUDI, un vernis dur d'origine nécessitant bien souvent l'utilisation de compounds pour obtenir une correction rapide et efficace.



Sur une zone test de 60x60cm, on travaille le H9.01 (disposé en cercle périphérique sur le pad) en passes rectilignes croisées à vitesse maximale (6 sur la RUPES LHR15 mk2).



Le H9.01 reprend les mêmes avantages au travail que le H8.02 à savoir une très bonne capacité de travail (on le travaille longtemps avant la casse), peu de poussière et un essuyage assez facile. On retrouvera aussi la même consistance que le H8.02, à savoir un polish pas trop pâteux comme certaines autres références d'autres marques.

Une fois le polish essuyé à l'aide d'un cleaner sur base alcool isopropylique, le résultat est sans appel. La coupe est presque parfaite du premier coup, et surtout le niveau de finition est excellent. C'était là la grande question tant celle laissée par le précédent H8.02 était superbe. Au final, on gagne effectivement en capacité de coupe pure, sans trop de poussière en plus, avec le même niveau de finition.






Sur une teinte permissive comme des gris argentés, des blancs ou autres teintes claires non laquées, on pourra donc quasiment se contenter d'une passe de correction bien travaillée au H9.01 avec un pad semi-dur pour un niveau de correction/finition excellent, livrable. Un gros plus!

Sur les teintes laquées ou surfaces fragiles (ici en test des montants noirs laqués), on constate à l'évidence que l'utilisation de H9.01 avec un pad dur laisse des défauts caractéristiques qu'il faudra obligatoirement reprendre avec un polish de finition au minimum (M3.02 par exemple).



En conclusion, on constatera que le H9.01 reprend les mêmes ingrédients que le H8.02 en améliorant effectivement l'efficacité générale de coupe sans aller au détriment de la finition, toujours aussi bonne. Une valeur sûre améliorée du coup!


F6.01:

Le F5.01 a vu lui aussi son évolution directe arriver: le F6.01.
Le très gros avantage que l'on trouve avec cette évolution est la disponibilité de la référence en 250ml, ce qui n'était pas le cas avec le F5.01. En effet, tout le monde n'étant pas professionnel, une bouteille d'un litre n'est pas justifiée si vous traitez simplement votre auto personnelle. Une bouteille en 250ml est ainsi très appréciée!
Désormais on trouvera donc le F6.01 en 250ml et en 1L.

Outre cela, on observa aussi sur le papier une augmentation du pouvoir coupant du polish (on passe ainsi de 5,0 à 6,0 en cut).





Le F6.01 est ce que l'on appelle un polish intensif (Medium cut) à savoir un polish qui autorise une parfaite balance entre capacité de correction et finition. Un polish à employer sur des rénovations en 1 passe pour des véhicules très peu marqués ou si la personne souhaite un bon compromis général.

Ainsi, on emploiera F6.01 avec un pad medium (pad polishing), en l'occurrence un pad blanc Lake Country par exemple, ou encore un pad jaune Flexipads ou bien encore un pad vert à jaune chez Rupes.

Dans ce test, encore une fois pour prioriser le polish face au pad, j'ai choisi volontairement d'utiliser un pad polishing traditionnel peu dur, le blanc de chez Lake Country en l'occurrence.


On sectionne une nouvelle fois notre élément test sur le même véhicule. On travaille le polish selon le même process que le H9.01 présenté précédemment.

Après un travail prolongé du polish (le F6.01 peut se travailler très longtemps) sur la zone de test, le résultat est particulièrement bon. D'une part car la finition est sans défaut (fines traces de ponçage, hologrammes etc. absents) mais d'autre part car la capacité de coupe de ce polish est excellente! Le F5.01 était déjà très bon dans ce domaine mais là clairement on franchit un cap.
Très honnêtement, il ne reste plus grand chose au H7.01 si vous utilisez le F6.01 avec le bon pad.



Bien sûr, les défauts profonds ou très profonds ne seront qu'atténués mais c'est déjà excellent surtout sur un vernis dur.


Si l'on travaille F6.01 sur une partie délicate comme nos montants de portes noirs laqués, on constate une amélioration en terme de finition perçue par rapport au H9.01 (perfectible bien évidemment) mais la coupe reste très correcte.



En conclusion, le F6.01 est une très bonne et agréable surprise car il arrive à hisser la performance du F5.01 quasiment sur un compound (presque comparable à un H7.01) mais avec un niveau de finition parfait. L'arme absolue à posséder si vous souhaitez une correction efficace d'un véhicule peu microrayé en une passe tout en assurant une finition de premier plan!


M3.02:

Là encore, KOCH CHEMIE donne un peu plus de pouvoir de correction à son polish de finition tout en gardant le même niveau de finition. Paradoxal me direz-vous? Pas tant que ça...

On passe d'un cut de 2,5 à un cut de 3,2 soit à peine un niveau de cut de gagné.





M3.02 est un polish de finition à savoir qu'il ne faut pas attendre de ce premier une grande correction mais plutôt une finition exemplaire. On emploiera ainsi M3.02 directement après un H9.01 pour corriger les fins défauts résiduels laissés par ce premier ou bien aussi après F6.01 sur des teintes délicates (noir uni par exemple) pour une finition au top sans aucun défaut.

Ainsi, on emploiera M3.02 avec un pad de finition pure voire même avec un pad pour glaze si l'on souhaite une finition parfaite sur les vernis ou laques les plus fragiles.



Sur notre véhicule de test, j'ai volontairement effectué une décontamination Hard et appuyé pour créer de fins défauts (clay maring) que l'on remarque sur la photo du dessus (voile de ponçage fin). Il existe aussi quelques défauts fins sur l'élément à traiter (microrayures fines).

Le pad en test pour le M3.02 est un pad noir Lake Country de finition (finishing pad).

Inutile de mettre trop de polish sur le pad, travaillez en vitesse 4-5 à l'orbitale, cela sera suffisant pour obtenir un résultat convenable.



Après travail du polish (toujours aussi agréable à travailler que l'ancien M2.01), la finition est sans appel: parfaite! Pour autant, il est à noter que KOCH CHEMIE n'a pas amélioré la facilité d'essuyage du M3.02 par rapport au M2.02, assez gras et du coup assez collant à l'essuyage. D'autres polishs de finition font mieux sur d'autres marques concurrentes.

En revanche, la capacité de coupe est remarquable pour un polish de finition. Les défauts cités auparavant sont supprimés sans problème tout en assurance une finition sans égal.
Les défauts profonds ou modérés resteront bien entendus mais ce n'est pas ce que l'on demande d'un polish de finition.



Les parties sensibles (montants noirs laqués) sont également "finies" parfaitement après passage du M3.02 sur l'élément poli au H9.01 précédemment.



Pas un grande évolution au final sur cette référence, le M2.01 était déjà très bon. Le M3.02 progresse un peu plus en capacité de coupe tout en laissant toujours une finition sans défaut. On aurait souhaité toutefois une facilité d'essuyage améliorée.


P3.01:

Dernier polish à être renouvelé: le P2.02 qui passe au P3.01.

Inutile de disserter longuement à son sujet car il s'agit du M3.02 avec simplement de la cire au carnauba dedans tout comme le P2.02 avec le M2.02 à l'époque. On retrouvera ainsi les mêmes capacités de coupe que le M3.02 mais avec un niveau de gloss amélioré encore (difficilement appréciable sur une petite surface).

A noter en revanche la plus grande facilité d'essuyage de P3.01 par rapport au M3.02. Effet carnauba oblige...
On constate directement l'aspect protection apporté par P3.01.

Au final, pas de grand changement non plus sur cette référence, on reprend les mêmes caractéristiques que le P2.02 en améliorant la capacité de correction.
Utile pour ceux qui travaillent en timing serré et souhaitent apporter directement une protection à leur auto en même temps qu'effectuer le polissage de finition.


Conclusion générale
:

KOCH CHEMIE progresse encore en arrivant à améliorer des références qui figuraient déjà parmi les meilleures du marché. On gagne en efficacité sans perdre les fondamentaux.

Pour autant, il sera à noter que les tarifs sont en légère hausse par rapport aux versions précédentes, avec notamment un F6.01 en nette hausse par rapport à son prédécesseur. La qualité se paie d'autant plus que le F6.01 est vraiment un excellent polish, très polyvalent, qui conviendra dans pas mal de cas de figures.

Références à posséder obligatoirement et de toute urgence dans son arsenal de polissage!

Avantages

+ Performances des polishs.
+ Peu de poussière.
+ Capacité de finition de tous les polishs.


Inconvénients


- Tarifs à la hausse.
- Difficulté d'essuyage (relative) du M3.02


Polishs KOCH CHEMIE New
Article Nom Prix Disponible Quantité Total
Fine Cut F6.01

Fine Cut F6.01

46,63 € Disponible 46,63 €
Heavy Cut H9.01

Heavy Cut H9.01

14,13 € Disponible 14,13 €
Micro Cut & Finish P3.01

Micro Cut & Finish P3.01

45,79 € Disponible 45,79 €
Micro Cut M3.02

Micro Cut M3.02

36,63 € Disponible 36,63 €

Commander